Allaitement-Portage

Les débuts de MON allaitement

Je vais vous parler de la mise en route de mon allaitement pour Andrea. Pourquoi Andrea car pour Naomie il a été facile. Naomie il a suffit de la mettre au sein et tout a roulé jusqu’au sevrage.

Oui mais voilà, deuxième bébé et ce n’est pas la même chose pour Andrea.

L’allaitement a été un peu plus compliqué et l’est encore. Il tétait comme il fallait mais son frein de langue et de lèvres l’ont bien gêné.

Il a fallu du temps aux professionnels de santé (plus de 3 semaines) pour accepter de couper son frein de langue pour que tout rentre à peu près dans l’ordre.

Durant ces 3 semaines cela a été plus compliqué pour moi et pour lui…

Il ne prenait pas le sein entièrement et ne tétait que le bout… Du coup j’avais le bout des seins en feu et douloureux ainsi que souvent des engorgements car il ne vidait pas le sein entièrement.

Pour les engorgements il faut absolument masser le sein pour faire sortir du lait même si cela est douloureux, mette bébé sur ce sein pour le désengorger et mettre un linge chaud sur la zone douloureuse.

Pas évident de toucher cette zone douloureuse mais il vaut mieux le faire pour éviter la mastite… (croyez moi la mastite niveau douleur c’est encore pire)

J’avais également les tétons irrités comme sa succion n’était pas correct. Ce qui m’a sauvée : mes coquillages d’allaitement de bébé nacre.

Ils m’ont permis d’éviter le frottement de mes vêtements et aussi en cas de monter de lait de garder un peu de lait dans le coquillage ce qui a permis à mes seins de ne pas être trop irrité comme le lait maternel a le pouvoir d’aider à la cicatrisation.

Les débuts ne sont jamais évident. Il faut attendre la montée de lait, se préparer au pic de croissance selon la règle du 3,6,9 jours, semaines et mois. Croyez moi c’est pas facile… Ici le pire a été les 6 semaines…

Mais une fois passé ces 6 semaines, un rythme se met en place (enfin) et on se sent mieux et commence à trouver sa place. Le plus dur c’est de tenir ces fameuses 6 semaines… J’ai eu envie de nombreuses fois de tout arrêter, de lui donner un biberon (j’ai même essayé…) mais je me suis dit que je voulais ce qu’il y a de meilleurs pour lui (on peut faire tous les débats voulus le lait maternel et ce qu’il y a de mieux pour la santé des bébés) et puis ces moments où il est tout contre moi sont tellement forts que je ne pourrais pas m’en passer malgré les difficultés.

Chaque histoire est différente, j’ai de la chance car j’ai beaucoup de lait (enfin suffisamment pour lui mais pas assez pour me servir des coussinets 😅) , aucune crevasse simplement des engorgement à répétition et un frein de langue repéré de suite donc mon allaitement se passe plutôt bien.

À vous qui pensez abandonner, patientez et faites vous confiance. Promis passez le pic des 6 semaines tout commencera par aller mieux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s